L’âge de glace

Nous sommes au pied du légendaire Perito Moreno et nous nous sentons bien petits.

Cette masse de glace, qui n’est qu’une infime portion de l’immense glacier de 500 km de long « El Campo de Hielo Sur », termine ici sa course dans le lac Argentino.

Quand on songe que ce ne sont en fait que de simples gouttes d’eau !

Il bouge, il craque, des fragments chutent avec fracas… C’est sublime.

La nature a l’état brut…

Tilio et Gabin, les deux petits trappeurs.

Nous nous offrons un nouveau bivouac de luxe, à écouter craquer le géant de glace…

Publicités

De la mer à la montagne…

Nous prenons la décision de nous « dérouter » pour aller retrouver nos amis de route, Stéphane, Nelly et Gabin, et découvrir avec eux le mythique Perito Moreno.

240 km de piste, 6 heures de route caillouteuse, beaucoup de vent…

L’école buissonnière

L’heure de la rentrée ayant sonnée, nous avons dû nous mettre au travail avec Tilio. Il est en grande section de maternelle.

Chaque jour nous travaillons quelques heures. Nous privilégions les heures de route pour que le temps passe plus vite. Exercices de graphisme, découpage des syllabes, repérage des voyelles et des sons, calculs, jeux, chansons…

Je m’improvise maîtresse mais manque sérieusement de formation. Je sens que mon travail est décousu. Je m’en excuse auprès de la maîtresse qui va devoir remettre de l’ordre dans tout ça en janvier !

Pierre-Jean s’occupe de son développement moteur. Le voyage se charge des séances de sciences naturelles…

Merci encore Sandra pour tes précieuses fiches de graphisme !

Les conditions de travail ne sont pas optimales : le pupitre ne rentrait pas dans le camion !! Et puis faire des lignes droites quand on roule sur une piste caillouteuse, ce n’est pas toujours facile. Mais Tilio s’applique. Par contre, il est un brin rêveur et passe beaucoup de temps à regarder dehors défiler les camions et les nuages !!

La rencontre avec Gabin est l’occasion d’un cours collectif !

Premiers pas !!!

Hier, un peu à l’étroit dans notre camion, entre bidon d’eau et valise encombrante, Vianney a fait ses tous premiers pas !!!!!!

Il n’était pas peu fier ! (et ses parents avec !) Persévérant, il réitérait ses allers-retours et s’élançait sans ménagement de papa à maman dans un état d’excitation difficilement contrôlable.

Ce matin, sur les trottoirs d’une station service (il faut dire que les conditions d’apprentissage ne sont pas évidentes !), il avait encore gagné en assurance…

Et voilà que notre petit garçon entre dans l’ère de la marche. Quelle émotion !